Les années folles ; et si on retournait 100 ans en arrière ?

La pépite du jour – Vendredi 24 avril

Eh oui, comme cette année nous fêtons les 100 ans des années folles ou des «Roaring Twenties», comme les anglophones les appellent, vos bibliothécaires ont décidé de vous replonger dans cette époque de paillettes et d’insouciance.

Pour commencer, nous vous proposons le livre audio « Hôtel Lonely Hearts » de la canadienne Heather ONeill. L’auteure de « La vie rêvée des grille-pain » signe un conte sentimental d’une magie brute, porté par un érotisme troublant, où la misère se voile de paillettes et où l’amour a raison de toutes les tempêtes.

https://ici.radio-canada.ca/premiere/livres-audio/arts/105820/hotel-lonely-hearts-heather-o-neill-alice-pascual

Continuons avec Max Raabe & Palast Orchester, en concert au Berliner Admiralspalast.

Max Raabe est un chanteur allemand, leader du groupe Palast Orchester. Son groupe et lui sont des spécialistes de la reprise de musique allemande ou étrangère des années 1920 et 1930. Le concert mis à disposition par Arte, présente des sous-titres en français, où nous pouvons apprécier l’humour pince-sans-rire du chanteur ; son introduction juste avant « I’m singin’ in the rain » est hilarante.

Qui dit année 20 dit burlesque, mais le burlesque qu’est-ce que c’est ?

C’est à la fin du 19ème siècle que les cabarets parisiens tels que Les Folies Bergères ou Le Moulin Rouge proposent des spectacles d’un nouveau genre dans lesquels des femmes dévoilent peu à peu leur corps. Popularisé aux Etats-Unis dans l’Entre-deux-guerres, avec des starlettes telles que Lili St-Cyr, Gypsy Lee Rose ou Sally Rand, le burlesque est remis au goût du jour à la fin des années 90 par la désormais très célèbre Dita Von Teese, égérie entre autres de Jean-Paul Gaultier et Christian Louboutin. Le burlesque est une démarche artistique qui consiste à mettre en scène l’art de se déshabiller. Une ode sensuelle au glamour et à la féminité qui ravit aussi bien un public féminin que masculin.

Deux des artistes de l’époque

Sally Rand

ou Faith Bacon

et d’autres artistes contemporaines…

Zelia Rose, Mara De Nudée, Bonnie Fox, Yazz et la genevoise Silly Thanh

Et parce qu’il n’y a pas que des dames qui font du burlesque mais aussi des messieurs !

Le belge The Flying Willy ou l’américain Russel Brunner

Pour être à la pointe de la mode dans les 20s il fallait savoir danser le charleston !

Créé aux États-Unis dans les années 1920, et a, en raison de son style dynamique et spectaculaire, un succès considérable à l’époque. C’est la ville de Charleston en Caroline du Sud qui lui donne son nom. Il est introduit en France en 1925 par la danseuse américaine Joséphine Baker, qui le danse aussi dans les principaux établissements de l’époque. Le charleston se danse en solo, en duo ou en groupe, sur les rythmes endiablés du hot jazz. Il est fondé sur des déplacements du poids du corps d’une jambe à l’autre, pieds tournés vers l’intérieur et genoux légèrement fléchis.

Envie de savoir danser le charleston comme Ksenia Parkhatskaya ?

Alors poussez vos meubles, voici une petite vidéo explicative amusante pour apprendre quelques pas.

Le Journal d’une fille perdue (1929) est un film muet allemand réalisé par Georg Wilhelm Pabst.

L’actrice principale, Louise Brooks est une icône « flappers » de l’époque (flappers est le nom que l’on donne aux États-Unis aux jeunes femmes garçonnes des années 1920 : jupe ou robe courte, cheveux plutôt courts ou coupés au carré, mœurs libres; alcool fort, cigarettes, sexe, …). Sa coiffure si unique déclenche une nouvelle mode, et elle est bientôt imitée par de nombreuses femmes dans le monde entier. Aux cours des années 1930 en Europe, la mode de la « coiffure Louise Brooks » s’étend aux adolescentes, puis aux petits enfants des deux sexes des milieux populaires dans les dernières années d’avant-guerre.

The 1920s Radio Network est un service de diffusion dédié à la diffusion 24/24 heures 7/7 jours de musique pour les nostalgiques de cette golden era.

https://mediaplayer.whro.org/1920s

Et pour finir un petit karaoké pour se prendre pour une artiste de cabaret https://www.youtube.com/watch?v=o6Y3dzxt6Ww