Le livre du jour à télécharger : Poèmes français / Rainer Maria Rilke (1875-1926)

La pépite du jour : Jeudi 14 mai

Enfermé(e) et marre de voir toujours le même paysage depuis votre fenêtre ? Le grand poète Rainer Maria Rilke vient à votre rescousse… si le virus de la poésie vous a contaminé, gageons que ce poème réjouira votre cœur…

Les Fenêtres

N’es-tu pas notre géométrie,
fenêtre, très simple forme
qui sans effort circonscris
notre vie énorme?

Celle qu’on aime n’est jamais plus belle
que lorsqu’on la voit apparaître
encadrée de toi; c’est, ô fenêtre,
que tu la rends presque éternelle.

Tous les hasards sont abolis. L’être
se tient au milieu de l’amour,
avec ce peu d’espace autour
dont on est maître.

Rilke, subjugué par le Valais, s’y installe à la fin de sa vie et écrit en français (« la langue prêtée ») de magnifiques poèmes : « Les Quatrains valaisans », « Les Roses », « Les Fenêtres » dont on ne peut que s’émerveiller !

«(…) ce qui d’autre part me retient encore, c’est ce merveilleux Valais: je fus assez imprudent pour descendre dans cette vallée, jusqu’à Sierre et à Sion: je vous avais parlé de la magie combien singulière que ces lieux exerçaient sur moi, lorsque je les vis pour la première fois, l’an dernier à l’époque des vendanges.(…).»

Rilke, extrait d’une lettre à Marie de la Tour et Taxis, 25 juillet 1921

Certains de ces poèmes ont été merveilleusement mis en musique par Paul Hindemith : « Six chansons », interprétées par le Sankt Jacobs Ungsdomkör :

Si vous promener sur les traces de Rainer Maria Rilke en Valais vous tente, (bien entendu, lorsqu’il nous sera à nouveau possible de repartir en vadrouilles littéraires avec chaussures de marche), la Fondation Rilke propose des visites promenades guidées dans les lieux investis par Rilke :