Pour émerveiller vos oreilles, les Contes des Mille et Une Nuits au Château de Nyon

Pour la deuxième fois, un festival de contes se déroule au Château de Nyon. Les 18 et 19 mars prochains, seize artistes vous emportent dans l’univers oriental des Mille et Une Nuits durant tout un week-end. Des contes pour petits et grands, des contes malins ou coquins, le festival vous présente un programme riche et varié.

Une belle collaboration
Pour la seconde fois, l’équipe des Bibliothèque de Nyon collabore avec les organisateurs du festival de contes pour installer un coin de lecture et de détente autour du thème des Mille et Une Nuits. Venez aussi découvrir cet univers au travers de textes et d’images !

Un cadre bien cruel pour des contes merveilleux…
Trompé par son épouse, le sultan Shahryar ne fait plus confiance aux femmes et ne croit plus en leur fidélité. Après avoir fait décapiter sa femme, il épouse chaque soir une nouvelle jeune fille qu’il fait exécuter à l’aube, après leur nuit de noce. Shéhérazade, fille aînée du vizir, très belle et intelligente, demande à être la prochaine épouse afin d’arrêter ce massacre. Pendant sa nuit de noce, elle raconte une histoire passionnante, virevoltante, palpitante. Bien sûr, elle s’arrête au moment décisif de l’histoire, laissant le suspens planer. Le sultan lui laisse alors la vie sauve afin de connaître la suite…

Le chemin de contes orientaux jusqu’à l’Occident
A l’origine perses, traduits en arabe, ces contes sont très populaires et destinés à divertir. On y trouve du merveilleux, du comique ou des instants de vie quotidienne. C’est l’orientaliste français Antoine Galland qui les traduit et les fait connaître en France au début du 18e siècle. Mais c’est seulement avec la version du médecin Joseph Charles Mardrus, en 1902, que les Milles et Une Nuits deviendront très populaires, et ce grâce à son style d’écriture plus flamboyant où les scènes sensuelles ou fantastiques prennent le pas.

Ailleurs sur le web
Site du Château de Nyon
Programme complet du festival
Exposition virtuelle sur le site de la Bibliothèque nationale de France (BnF)