Coeurs silencieux

Anne Brécart est une écrivaine de l’intériorité et de l’intime. Elle le prouve encore dans ce beau roman, où Hannah (clin d’œil à Angle mort) revient dans la région de son adolescence, quarante ans après un premier amour clandestin. Cœurs silencieux donne envie de marcher en forêt pour célébrer l’automne. Il permet aussi, avec douceur, de réfléchir au cap de la cinquantaine, à la permanence des sentiments et du désir. »