Cercle de lecture – novembre 2020

en visioconférence

A la mort accidentelle de ses parents, Orren reprend, tout jeune, le domaine familial. Aloma, qu’il fréquente alors, décide de rester à ses côtés. L’histoire narre leur parcours : Orren, harassé par le travail et taiseux et Aloma partagée entre son désir d’émancipation, son amour du piano et son choix. Triste et démoralisant, mais très belle écriture et magnifique description de l’aridité et la monotonie du paysage d’un Kentucky tout en monoculture de tabac à perte de vue.
Philippe
Lien catalogue

Nous sommes en 1860. Hervé Joncour fait commerce d’oeufs de ver à soie. Pour sauver son élevage menacé par une épidémie, il fait, depuis la France, un voyage au Japon au cours duquel il croisera une unique fois une jeune femme. Son regard le hantera toute sa vie. S’ensuivent toute une série d’allers-et-retours dont la répétition rythme le récit. Plutôt qu’une histoire, une ambiance poétiquement décalée.
Annemarie

Ce récit est le dialogue de deux pères après les attentats du Bataclan. Georges Salines y a perdu sa fille et le fils d’Azdyne Amimour était l’un des assaillants. L’un comme l’autre essaie de mettre des mots, avec un grand respect, sur la douleur de l’autre. Azdyne Amimour cherche à comprendre comment son fils, un jeune homme sans histoire, a pu devenir djihadiste. L’idée des deux hommes est de faire en sorte que cela ne se reproduise pas. Un immense témoignage sur la résilience.
Françoise
Lien catalogue

Un magnifique premier roman ! Le narrateur est un garçon de dix ans. Il est sur une plage de Normandie avec sa grand-mère. Il vit par procuration et envie la vie des familles qui l’entourent. Il en fait une description détaillée et touchante, déchiré qu’il est entre son amour pour sa grand-mère, ce qu’il perçoit de son lourd passé et son avidité de faire partie d’une « vraie » famille. Une écriture simple, ciblée ; la voix de l’enfant est complètement crédible : le lecteur est dans sa peau !
Claire
Lien catalogue

Un ouvrage qui n’est malheureusement pas encore traduit en français mais qui retrace un pan de l’histoire américaine, la Grande Migration : six millions de noirs américains ont fui le sud pour le nord entre 1915 et 1970 dans l’espoir de meilleures conditions de vie. Isabel Wilkerson, journaliste au New York Times, a fait un énorme travail d’investigation.  Elle détaille le complexe historique et culturel de cette époque à travers la trajectoire de trois personnes différentes. Passionnant !
Joseph

Neuf nouvelles pour voir Dmitri Ress grandir en plein régime soviétique et son regard devenir de plus en plus critique à ce sujet. De courts textes indépendants mais reliés par une présence  féminine méritant d’être aimée, appréciée : l’enfant devient jeune adulte et découvre la féminité.
Philippe

Joseph aime Célestine. Cinq ans après son décès, il ne peut toujours pas se résoudre à son absence. Il quitte son travail, son appartement, liquide la majorité de ses affaires, conserve les livres de Célestine et part construire la cabane dont ils avaient toujours rêvé. Une vie d’ermite, des journées harassantes mais des soirées au milieu des pages cornées, annotées par son épouse entre lesquelles, parfois, elle apparaît. Beaucoup de douceur dans ce petit ouvrage…
Francine
Lien catalogue